Sabine HARRIBEY

Doctorante 

Equipe de recherche : Physique mathématique

Thèse : "Renormalisation en théorie des champs tensorielle et le point fixe melonique."
Directeurs de thèse : Razvan Gurau et Dario Benedetti

Thématiques de recherche :Tenseurs aléatoires, théorie quantique des champs, groupe de renormalisation, limite à grand N, CFT melonique.

Résumé :

Les modèles de tenseurs possèdent une nouvelle limite à grand N, la limite melonique, différente de celles des modèles de matrices et de vecteurs. Étonnamment, cette limite est plus simple que la limite planaire, mais plus riche que celle des vecteurs. Ainsi, les théories des champs tensorielles peuvent être étudiées dans la limite grand N avec un niveau de précision sans précédent. La limite infrarouge d'une telle théorie peut être résolue analytiquement à grand N, donnant une nouvelle classe de théories conformes des champs (CFTs). Par extension, nous appelons ces CFTs meloniques.

Bien que les CFTs meloniques aient été étudiées en détails, leur groupe de renormalisation (RG) est peu connu. En particulier, les flux du RG présentent-ils des points fixes infrarouges correspondant aux CFTs meloniques ? De plus, existe-t-il des trajectoires du groupe de renormalisation aboutissant en de tels points fixes?

Les points fixes meloniques ont jusqu'à présent été uniquement étudié en dimension 4-ε par regularisation dimensionnelle. Cependant, on trouve des CFTs melonique pour toute dimension d. Cela suggère que le point fixe melonique est radicalement différent du point fixe de Wilson-Fisher et qu'il devrait être accessible analytiquement loin de d=4.

Le but de ce projet de thèse est d'étudier le flux du groupe de renormalisation en théorie des champs tensorielle en détails. Nous voulons dans un premier temps établir l'existence du point fixe melonique infrarouge pour d quelconque et l’étudier à tous les ordres en théorie des perturbations. Contrairement à tous les autres exemples connus de points fixes, ceci devrait être réalisable grâce à la limite melonique à grand N. Nous souhaitons également développer des techniques pour étudier les CFTs meloniques en partent du flux de renormalisation proche du point fixe infrarouge melonique. Enfin, nous souhaitons étudier la classe de modèles présentant une limite à grand N melonique.

Publications :

Benedetti D, Gurau R, Suzuki K.
Conformal symmetry and composite operators in the O(N)3 tensor field theory.
Journal of High Energy Physics. 2020(6):113.
DOI: 10.1007/JHEP06(2020)113.

Benedetti D, Gurau R, Harribey S, Suzuki K.
Hints of unitarity at large N in the O(N)3 tensor field theory.
Journal of High Energy Physics. 2020(2):72.
DOI: 10.1007/JHEP02(2020)072.

Harribey S, Tsimpis D.
One-loop bosonic string and de Sitter space.
Nuclear Physics B. 2019;948:UNSP 114768.
DOI: 10.1016/j.nuclphysb.2019.114768..

Benedetti D, Gurau R, Harribey S.
Line of fixed points in a bosonic tensor model
Journal of High Energy Physics. 2019(6):053.
DOI: 10.1007/JHEP06(2019)053.
 

Adresse CPHT, Ecole Polytechnique, 91128 Palaiseau cedex, France
Tél. 01 69 33 49 34
Contact prenom.nom@polytechnique.edu
Bureau Aile zéro, Piéce 1027

 

Français