Le Centre de Physique Théorique (CPHT) réunit des chercheurs dont les activités couvrent un large spectre de la Physique, tant dans ses aspects fondamentaux qu'appliqués.

Le CPHT est une unité mixte de recherche (UMR 7644) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de l’Ecole polytechnique. Au niveau du CNRS, il est rattaché à l’Institut de physique. Il est dirigé par Jean-René Chazottes, directeur de Recherche au CNRS.

Le CPHT est implanté sur le site de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, dans le bâtiment 6 et dans l'aile 0 du bâtiment 5. Le secrétariat se situe dans le Bâtiment 6, bureaux 06.1046 et 06.1045. 

Comment venir au laboratoire 

Le CPHT s'articule en 6 groupes :

 

CPHT 
Ecole Polytechnique 
91128 Palaiseau cedex 
France

Tél. Secrétariat : 01 69 33 42 01
Fax : 01 69 33 49 49
Pour écrire un email à un membre du laboratoire : prenom.nom@cpht.polytechnique.fr
** ANNUAIRE DU CPHT **
 

 

Jeudi 12 janvier 2017 à 11h
Ecole Polytechnique, Salle de conférence du CPhT, Bâtiment 06

Timothée Nicolas
SPC-EPFL, Lausanne, Suisse

MHD instabilities : from tokamaks to stellarators

We will explore different aspects of  magnetohydrodynamic (MHD) instabilities in tokamaks and stellarators. Both devices require a helical magnetic field to efficiently confine a hot fusion plasma in a torus. External coils generate a main field of the order of 2-4 T. Tokamaks generate the second component of the field using a large electric current in the plasma itself. Stellarators however generate all the field using only external coils. This gives rise to different kinds of instabilities in both devices, mainly current driven in tokamaks, mainly pressure driven (Rayleigh-Taylor like) in stellarators. We will review some theoretical issues related to the MHD stability in both tokamaks and stellarators. We will see why they are crucial in practice, in view of future experiments such as ITER. We will also try to give a taste of the numerical challenge faced by whoever tries to simulate the complex nonlinear behavior of such plasmas.

Français

Jeudi 2 février 2017 à 11h
Ecole Polytechnique, Salle de conférence du CPhT, Bâtiment 06

Jeffrey Brown
Université de Louisiane, Baton Rouge et Centre de Physique Théorique, Ecole polytechnique

Modeling ultrashort laser pulses in gases

The interaction of short, intense (10^14 W/cm^2) laser pulses with atomic and molecular gases produces a wide range of interesting nonlinear optical phenomena.  Accurately modeling how microscopic quantum processes give rise to macroscopic optical properties in a computationally feasible manner is challenging. For determining which "ingredients" are necessary in a model to capture the most dominant quantum processes, we investigated the utility of exactly solvable,
quantum-based laser-matter interaction models. From this new understanding, we have developed a novel laser-matter interaction model based on Stark resonant states, which provides an accurate and computationally efficient method of representing the nonlinear response of a gaseous medium. 

Français

- Professeur au Baruch College (City University of New York)

- "Visiting Professor" dans le cadre du programme de bourses
 "Jean d'Alembert" de l'Université Paris-Saclay

Jamal Jalilian-Marian, professeur au Baruch College - CUNY, intègre le groupe de physique des particules du CPHT pour une période d'un an, à partir de la mi-septembre. Il nous rejoint en tant que lauréat d'une bourse "Jean d'Alembert" de l'Idex Paris-Saclay.

Programme de bourses "Jean d'Alembert" : les lauréats

Le Professeur Jalilian-Marian est un physicien théoricien de renommée internationale, spécialiste de la chromodynamique quantique. Ses travaux ont directement trait aux mesures effectuées par les physiciens expérimentateurs de plusieures collaborations internationales, bien représentées au sein du département de physique de l'École Polytechnique, et du département P2I de l'Université Paris-Saclay.

Pour plus d'informations, consulter :
http://faculty.baruch.cuny.edu/naturalscience/physics/Jalilian-Marian/

Français

Antoine Georges, Professeur au Collège de France et chercheur au Centre de Physique Théorique de l'Ecole Polytechnique a reçu une bourse Synergie par le Conseil Européen de la Recherche en 2012.

Le projet "Frontiers in Quantum Materials Control" (QMAC) réunit Andrea Cavalleri (Institut Max Planck, Hamburg), Antoine Georges (CPHT-Ecole Polytechnique et Collège de France) Dieter Jaksch (Université d'Oxford) et Jean-Marc Triscone (Université de Genève).

QMAC

 

Indéfini

Silke Biermann, Professeur chargée de cours et chercheuse au Centre de Physique Théorique à l’École polytechnique, a reçu une bourse d’excellence européenne du Conseil Européen de la Recherche. Elle a été primée dans la catégorie Consolidator Grant (ERC 2013), pour ses travaux de recherche sur les systèmes à fortes corrélations électroniques.

Nom du projet : ERC CORRELMAT "Predictive electronic structure calculations for materials with strong electronic correlations: long-range Coulomb interactions and many-body screening"

CORRELMAT

Indéfini