Le Centre de Physique Théorique (CPHT) réunit des chercheurs dont les activités couvrent un large spectre de la Physique, tant dans ses aspects fondamentaux qu'appliqués.
Le CPHT est une unité mixte de recherche (UMR 7644) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de l’Ecole polytechnique. Au niveau du CNRS, il est rattaché à l’Institut de physique. Le CPHT a également un partenariat avec le Collège de France.
Le CPHT, dirigé par Jean-René Chazottes, directeur de Recherche au CNRS, est implanté sur le campus de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, dans le bâtiment 6 et dans l'aile 0 du bâtiment 5. Le secrétariat se situe dans le Bâtiment 6, bureaux 06.1046 et 06.1045. 
 

Adresse postale : 
CPHT 
Ecole Polytechnique 
91128 Palaiseau cedex 
France

Tél. Secrétariat : 01 69 33 42 01

Pour écrire un email à un membre du laboratoire : prenom.nom@polytechnique.edu

 

Ancien élève de l’École normale supérieure de Cachan, Charles Marteau a étudié la physique théorique au master de l’École normale supérieure de Paris et les mathématiques fondamentales au master de Sorbonne Université. Il a rejoint le groupe de théorie des cordes en automne 2017, comme étudiant en thèse sous la direction de Marios Petropoulos, sur le thème Structures de bord et fluides holographiques en gravité.

L’arrivée de Charles Marteau dans l’équipe a coïncidé avec le développement d’une nouvelle thématique, l’holographie gravité / théorie de jauge en espace-temps asymptotiquement plat, dans laquelle était impliqué un autre étudiant, Luca Ciambelli. Ensemble, ils ont défriché la structure sous-jacente à la version fluide/gravité de l’holographie plate, à savoir la dynamique des fluides carrolliens, version ultra-relativiste de l’hydrodynamique. Fort de cette collaboration fructueuse, Charles Marteau a poursuivi son travail de thèse dans de nombreuses directions. On peut résumer les avancées principales de ses travaux comme suit : (i) l’extension de la correspondance fluide/gravité au cas plat qui a nécessité la conception ab initio de l’hydrodynamique carrollienne ; (ii) une étude exhaustive de la gravitation tridimensionnelle et ses applications dans les fluides en deux dimensions ; (iii) enfin l’application des concepts carrolliens à l’étude de la dynamique de l’horizon des trous noirs.

Durant sa thèse, Charles Marteau a effectué plusieurs séjours à l’étranger, en Europe et aux EU, pendant lesquels il a développé ses propres collaborations avec d’autres doctorants ou post-doctorants. L’ampleur du travail accompli ainsi que son indépendance en tant que jeune chercheur apparaissent à travers ses publications : neuf articles dont quatre sans son directeur de thèse et signés avec un jeune collaborateur. Son mémoire est un assemblage de ses sept premiers articles, mis en perspective par un texte introductif qui permet de situer le contexte et d’introduire les notions générales de symétries asymptotiques et de géométrie carrollienne.

Charles Marteau est actuellement chercheur post-doctoral à l’Université de Colombie Britannique à Vancouver où il poursuit son activité au sein du groupe de Gordon Semenoff.

Plus d'informations : ici

Français

 

Louis Villa soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"Out-of-equilibrium dynamics and quench spectroscopy of ultracold many-body quantum systems"

le 9 juillet 2021 à 14h00 au CPHT, Salle de conférence Louis Michel.

Thèse de doctorat de l’Institut Polytechnique de Paris préparée à l’Ecole Polytechnique, au Centre de Physique Théorique (groupe Matière condensée).

Composition du Jury :

- David Clément, Maître de Conférences, Institut d’Optique Graduate School (Laboratoire Charles Fabry), Rapporteur
- Nicolas Pavloff, Professeur, Université Paris-Saclay (Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques), Rapporteur
- Gabriele De Chiara, Reader, Queen’s University of Belfast (Centre for Theoretical Atomic, Molecular and Optical Physics), Examinateur
- Luca Tagliacozzo, Ramon y Cajal Fellow, Universitat de Barcelona (Departamento de Fisica Cuantica i Astrofisica), Examinateur
- Patrizia Vignolo, Professeure, Université de Nice-Sophia Antipolis (Institut Non-Linéaire de Nice), Examinatrice
- Laurent Sanchez-Palencia, Directeur de recherche, Ecole Polytechnique (Centre de Physique Théorique), Directeur de thèse

Résumé de la thèse / Abstract

Indéfini

 

La « Nuit des Temps » est une manifestation grand public organisée conjointement par la Société Française de Physique, le CNRS et le CEA et en partenariat avec la Société Française d’Optique, la Société Chimique de France et la revue "Sciences & Avenir".

Plus d'informations : Accueil

Indéfini

 

Jordan Moles (groupe Physique Mathématique)

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"On concentration inequalities for equilibrium states in lattice and symbolic dynamical systems"

dirigés par Jean-René Chazottes et Edgardo Ugalde

Soutenance prévue le vendredi 18 décembre 2020 à 14h00 en visioconférence

Jury :

- Sandro Vaienti, rapporteur et examinateur, Aix-Marseille Université

- Aernout van Enter, université de Groningen, Pays-Bas, rapporteur et examinateur

- Frank Redig, université de Delft, Pays-Bas, examinateur

- Sandro Gallo, université de São Carlos, Brésil, examinateur

- Edgardo Ugalde, université de San Luis Potosí, Mexique, co-directeur de la thèse

- Jean-René Chazottes, CPHT, co-directeur de la thèse

Indéfini

Cédric Lorcé, enseignant-chercheur au Centre de Physique Théorique,  lauréat du prix Thibaud 2020.

Le Prix Thibaud, attribué par l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, distingue tous les 2 ans deux jeunes chercheurs, expérimentateurs ou théoriciens qui se sont particulièrement illustrés dans le domaine de la physique du noyau atomique, des particules ou des astroparticules. Il s'agit d'un prix européen. Le prix est nommé en référence à Jean Thibaud, physicien nucléaire et fondateur de l'Institut de physique nucléaire de Lyon.

Les recherches de Cédric Lorcé portent sur l'étude de la structure des protons et des neutrons en termes de quarks et de gluons. Plus d'informations : Communiqué de presse de l'Académie

Annonce des résultats
Liste des lauréats du Prix Thibaud de 1963 à 2018 
Modalités du prix 
 

 

Indéfini

 

Hepeng Yao (groupe Matière condensée)

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés


"Strongly-correlated one-dimensional bosons in continuous and quasiperiodic potentials"

dirigés par Laurent Sanchez-Palencia

Soutenance prévue le mardi 20 Octobre 2020 à 14h00

Lieu : viso conférence via zoom (https://us02web.zoom.us/j/83369858239?pwd=MXBybjV1MmJRNFNIR1pvSnpMZ25MZz09)

Abstract

We investigate the properties of one-dimensional bosons in various types of systems, focusing on the phase transitions or crossovers between different quantum degeneracy regimes. Combining quantum Monte Carlo with other standard techniques such as exact diagonalization and thermal Bethe ansatz, we can compute the behavior of 1D bosons in different cases where the results are still lacking. First, in the case of harmonically trapped continuous bosons, we provide a full characterization of a quantity called Tan's contact. We show that the contact exhibits a maximum versus temperature and that it is a signature of the crossover to fermionization in the strongly-interacting regime. Secondly, we study the localization and fractal properties of 1D ideal gases in shallow quasiperiodic potentials. We determine the critical localization properties of the system, the critical potential, mobility edges and critical exponents which are universal. Moreover, we calculate the fractal dimension of the energy spectrum and find it is non-universal but always smaller than unity, which shows the spectrum is nowhere dense. Finally, we move to the study of the interacting case. With the quantum Monte Carlo calculations, we compute the phase diagram of Lieb-Liniger bosons in shallow quasiperiodic potentials. A Bose glass, surrounded by superfluid and Mott phases, is found. At finite temperature, we show that the melting of the Mott lobes is characteristic of a fractal structure and find that the Bose glass is robust against thermal fluctuations up to temperatures accessible in experiments.

Jury

Rapporteurs:
Guillaume Roux (Université Paris-Saclay)
Ulrich Schneider (University of Cambridge)

Examinateurs :
Thierry Giamarchi (University of Geneva)
Anna Minguzzi (Université Grenoble Alpes)
Hanns-Christoph Nägerl (University of Innsbruck)

Directeur de thèse :
Laurent Sanchez-Palencia (CPHT, Ecole Polytechnique)

 

Indéfini

 

Fan Yang (groupe Matière condensée)

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"Topological Majorana Fermion Models and New Applications"

dirigés par Karyn Le Hur

Soutenance prévue le lundi 21 Septembre 2020 à 14h30

Lieu : viso conférence via zoom (https://zoom.us/j/91425257071)

Abstract

We present a theoretical study of topological models hosting Majorana fermion which is its own anti-particle, with relevant probe of quantum entanglement and experimental protocol for quantum engineering in cQED. For the first part, we focus on Kitaev spin liquids that can be exactly solved in a Majorana fermion representation. We introduce valence bond fluctuations to characterize phase transitions between Abelian and non-Abelian phases, and find a general relation with the entanglement entropy. To simulate these many-body Majorana states, we propose a driven superconducting box circuit with generalizations to coupled box ensembles. In the second part, by proximity effects we address the topological superconducting wire systems, where Majorana fermions emerge as zero-energy modes at edges. By varying strengths of inter-wire couplings and changing fluxes of orbital magnetic fields, we show a physical realization towards topological p-wave superconductivity.

Jury

Président :
Nicolas Regnault (LPA, ENS and Princeton University)

Rapporteurs:
Johannes Knolle (Technical University of Munich)
Yuval Oreg (Weizmann Institute of Science)

Examinateurs :
Pasquale Calabrese (SISSA and INFN, Sezione di Trieste)
Benoit Douçot (LPTHE, Sorbonne Université)
Ion Garate (Université de Sherbrooke)
Pascal Simon (LPS, Université Paris-Saclay)

Directeur de thèse :
Karyn Le Hur (CPHT, Ecole Polytechnique)

 

Indéfini

 

Alice Moutenet (groupe Matière condensée)

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"Novel algorithms for strongly correlated quantum systems in and out of equilibrium"

dirigés par Monsieur Antoine GEORGES et Monsieur Michel FERRERO

Soutenance prévue le vendredi 03 juillet 2020 à 14h30

Lieu : Collège de France 11, place Marcelin Berthelot 75005 Paris

Salle : viso conférence + Salle 2

Abstract

What do stars in a galaxy, drops in a river, and electrons in a superconducting cuprate levitating above a magnet all have in common? All of these systems cannot be described by the isolated motion of one of their parts. These singular properties emerge from particles and their interactions as a whole: we talk about the many-body problem.
In this Thesis, we focus on properties of strongly-correlated systems, that obey quantum mechanics. Analytical methods being rapidly limited in their understanding of these materials, we develop novel numerical techniques to precisely quantify their properties when interactions between particles become strong.

First, we focus on the equilibrium properties of the layered perovskite Sr2IrO4, a compound isostructural to the superconducting cuprate La2CuO4, where we prove the existence of a pseudogap and describe the electronic structure of this material upon doping.
Then, in order to address the thermodynamic limit of lattice problems, we develop extensions of determinant Monte Carlo algorithms to compute dynamical quantities such as the self-energy. We show how a factorial number of diagrams can be regrouped in a sum of determinants, hence drastically reducing the fermionic sign problem.

In the second part, we turn to the description of nonequilibrium phenomena in correlated systems. We start by revisiting the real-time diagrammatic Monte Carlo recent advances in a new basis where all vacuum diagrams directly vanish. In an importance sampling procedure, such an algorithm can directly address the long-time limit needed in the study of steady states in out-of-equilibrium systems.
Finally, we study the insulator-to-metal transition induced by an electric field in Ca2RuO4, which coexists with a structural transition. An algorithm based on the non-crossing approximation allows us to compute the current as a function of crystal-field splitting in this material.

Jury

M. Antoine GEORGES, Collège de France, Directeur de thèse
M. Michel FERRERO, École polytechnique, Co-directeur de thèse
Mme Laura MESSIO, Sorbonne Université, Examinateur
M. Marco SCHIRO, CEA-Saclay, Examinateur
M. Philipp WERNER, Université de Fribourg, Rapporteur
M. Sylvain CAPPONI, Université Paul Sabatier de Toulouse, Rapporteur

 

Indéfini

Pages