Le Centre de Physique Théorique (CPHT) réunit des chercheurs dont les activités couvrent un large spectre de la Physique, tant dans ses aspects fondamentaux qu'appliqués.
Le CPHT est une unité mixte de recherche (UMR 7644) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de l’Ecole polytechnique. Au niveau du CNRS, il est rattaché à l’Institut de physique. Le CPHT a également un partenariat avec le Collège de France.
Le CPHT, dirigé par Jean-René Chazottes, directeur de Recherche au CNRS, est implanté sur le campus de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau, dans le bâtiment 6 et dans l'aile 0 du bâtiment 5. Le secrétariat se situe dans le Bâtiment 6, bureaux 06.1046 et 06.1045. 
 

Adresse postale : 
CPHT 
Ecole Polytechnique 
91128 Palaiseau cedex 
France

Tél. Secrétariat : 01 69 33 42 01

Pour écrire un email à un membre du laboratoire : prenom.nom@polytechnique.edu

 

 

Philipp Klein soutiendra publiquement ses travaux de thèse le 8 septembre 2021 à 14h00 au CPHT, Salle de conférence Louis Michel.

Title: Topological proximity effect in bilayer systems and stochastic approach to interacting topological phases
Keywords: Topological phases, bilayer model, Mott physics, strongly-correlated phases 
PhD Supervisor: Karyn Le Hur, CPHT Directrice de Recherche et Professeure PCC Ecole Polytechnique

Participer à la réunion Zoom pour la soutenance de these :

https://us02web.zoom.us/j/88483206477
ID de réunion : 884 8320 6477

Jury Members (participation via Zoom):
 
- Sylvain Capponi, Professeur, Toulouse, President du Jury
- Nathan Goldman, Professeur, Universite Libre de Bruxelles (reviewer)
- Mark-Oliver Goerbig, Directeur de recherches CNRS et professeur PCC Ecole Polytechnique, LPS Orsay (reviewer)
- Thierry Jolicoeur, Directeur de Recherches CNRS, CEA Saclay
- Luca Perfetti, Professeur, LSI Ecole Polytechnique
- Timan Ziman, Directeur de Recherches CNRS, Institut Laue Langevin
- Silke Biermann, Professeure Ecole Polytechnique, Invited
Indéfini

Ancien élève de l’École normale supérieure de Cachan, Charles Marteau a étudié la physique théorique au master de l’École normale supérieure de Paris et les mathématiques fondamentales au master de Sorbonne Université. Il a rejoint le groupe de théorie des cordes en automne 2017, comme étudiant en thèse sous la direction de Marios Petropoulos, sur le thème Structures de bord et fluides holographiques en gravité.

L’arrivée de Charles Marteau dans l’équipe a coïncidé avec le développement d’une nouvelle thématique, l’holographie gravité / théorie de jauge en espace-temps asymptotiquement plat, dans laquelle était impliqué un autre étudiant, Luca Ciambelli. Ensemble, ils ont défriché la structure sous-jacente à la version fluide/gravité de l’holographie plate, à savoir la dynamique des fluides carrolliens, version ultra-relativiste de l’hydrodynamique. Fort de cette collaboration fructueuse, Charles Marteau a poursuivi son travail de thèse dans de nombreuses directions. On peut résumer les avancées principales de ses travaux comme suit : (i) l’extension de la correspondance fluide/gravité au cas plat qui a nécessité la conception ab initio de l’hydrodynamique carrollienne ; (ii) une étude exhaustive de la gravitation tridimensionnelle et ses applications dans les fluides en deux dimensions ; (iii) enfin l’application des concepts carrolliens à l’étude de la dynamique de l’horizon des trous noirs.

Durant sa thèse, Charles Marteau a effectué plusieurs séjours à l’étranger, en Europe et aux EU, pendant lesquels il a développé ses propres collaborations avec d’autres doctorants ou post-doctorants. L’ampleur du travail accompli ainsi que son indépendance en tant que jeune chercheur apparaissent à travers ses publications : neuf articles dont quatre sans son directeur de thèse et signés avec un jeune collaborateur. Son mémoire est un assemblage de ses sept premiers articles, mis en perspective par un texte introductif qui permet de situer le contexte et d’introduire les notions générales de symétries asymptotiques et de géométrie carrollienne.

Charles Marteau est actuellement chercheur post-doctoral à l’Université de Colombie Britannique à Vancouver où il poursuit son activité au sein du groupe de Gordon Semenoff.

Actualité sur le site de l'Ecole polytechnique : Etudier la gravitation quantique avec le principe holographique

Français

 

Louis Villa soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"Out-of-equilibrium dynamics and quench spectroscopy of ultracold many-body quantum systems"

le 9 juillet 2021 à 14h00 au CPHT, Salle de conférence Louis Michel.

Thèse de doctorat de l’Institut Polytechnique de Paris préparée à l’Ecole Polytechnique, au Centre de Physique Théorique (groupe Matière condensée).

Composition du Jury :

- David Clément, Maître de Conférences, Institut d’Optique Graduate School (Laboratoire Charles Fabry), Rapporteur
- Nicolas Pavloff, Professeur, Université Paris-Saclay (Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques), Rapporteur
- Gabriele De Chiara, Reader, Queen’s University of Belfast (Centre for Theoretical Atomic, Molecular and Optical Physics), Examinateur
- Luca Tagliacozzo, Ramon y Cajal Fellow, Universitat de Barcelona (Departamento de Fisica Cuantica i Astrofisica), Examinateur
- Patrizia Vignolo, Professeure, Université de Nice-Sophia Antipolis (Institut Non-Linéaire de Nice), Examinatrice
- Laurent Sanchez-Palencia, Directeur de recherche, Ecole Polytechnique (Centre de Physique Théorique), Directeur de thèse

Résumé de la thèse / Abstract

Indéfini

 

La « Nuit des Temps » est une manifestation grand public organisée conjointement par la Société Française de Physique, le CNRS et le CEA et en partenariat avec la Société Française d’Optique, la Société Chimique de France et la revue "Sciences & Avenir".

Plus d'informations : Accueil

Indéfini

 

Jordan Moles (groupe Physique Mathématique)

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés

"On concentration inequalities for equilibrium states in lattice and symbolic dynamical systems"

dirigés par Jean-René Chazottes et Edgardo Ugalde

Soutenance prévue le vendredi 18 décembre 2020 à 14h00 en visioconférence

Jury :

- Sandro Vaienti, rapporteur et examinateur, Aix-Marseille Université

- Aernout van Enter, université de Groningen, Pays-Bas, rapporteur et examinateur

- Frank Redig, université de Delft, Pays-Bas, examinateur

- Sandro Gallo, université de São Carlos, Brésil, examinateur

- Edgardo Ugalde, université de San Luis Potosí, Mexique, co-directeur de la thèse

- Jean-René Chazottes, CPHT, co-directeur de la thèse

Indéfini

Cédric Lorcé, enseignant-chercheur au Centre de Physique Théorique,  lauréat du prix Thibaud 2020.

Le Prix Thibaud, attribué par l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon, distingue tous les 2 ans deux jeunes chercheurs, expérimentateurs ou théoriciens qui se sont particulièrement illustrés dans le domaine de la physique du noyau atomique, des particules ou des astroparticules. Il s'agit d'un prix européen. Le prix est nommé en référence à Jean Thibaud, physicien nucléaire et fondateur de l'Institut de physique nucléaire de Lyon.

Les recherches de Cédric Lorcé portent sur l'étude de la structure des protons et des neutrons en termes de quarks et de gluons. Plus d'informations : Communiqué de presse de l'Académie

Annonce des résultats
Liste des lauréats du Prix Thibaud de 1963 à 2018 
Modalités du prix 
 

 

Indéfini

Pages