Thibaut COUDARCHET

 

 

 

 

 

 

 

 

Doctorant

Equipe de recherche : Théorie des cordes 

Thèse :

 "Aspects cosmologiques de la théorie des cordes"
Directeur de thèse : Hervé Partouche

Thématiques de recherche :

Etude de mécanismes cosmologiques en théorie des cordes.
Construction de modèles en espace-temps plat présentant une brisure spontanée de supersymétrie avec ou sans implémentation de la température finie. 

Résumé : La cohérence de la théorie des cordes permet de d'écrire au niveau quantique aussi bien les interactions de jauge que gravitationnelles. Ainsi, des contraintes issues de la physiques des particules, et d'autres motivées par la cosmologie, peuvent être considérées dans un cadre commun et présenter des liens. Ce sont certaines de ces relations que la thèse se propose d'aborder. Solutions cosmologiques et spectre léger : par exemple, des modèles classiques de théorie des cordes en espace-temps plat qui présentent une brisure spontanée de la supersymétrie peuvent être considérés. A une boucle, les corrections quantiques génèrent une énergie potentielle qui rétroagit sur le champ de fond initial, induisant une évolution cosmologique de ce dernier. Il est alors possible d'étudier le devenir de l'univers, en fonction des caractéristiques du potentiel quantique. Or, les contributions dominantes à ce dernier surviennent des boucles virtuelles où circulent les états les plus légers du spectre de la théorie. Ainsi, la nature bosonique ou fermionique de ces particules, ainsi que leurs représentations sous le groupe de jauge s'avèrent primordiales. Divers cas de figure peuvent être analysés, avec ou sans implémentation supplémentaire de la température finie de l'univers. / String theory gives a consistent framework in which one can describe both gauge interactions and gravitational ones at the quantum level. Constraints coming from particle physics and others motivated by cosmology can be considered in a common groundwork and show some links. The goal of the thesis is to study some of these relations. Cosmological solutions and light spectrum: for instance, classical models of string theory in flat spacetime showing a spontaneous supersymmetry breaking can be considered. At one-loop, quantum corrections generate a potential energy that retroacts on the initial background field, leading to a cosmological evolution. It is then possible de study the future of the universe, depending on the characteristics of the quantum potential. The dominant contributions to this potential come from virtual loops in which the lightest states of the theory circulate. As a consequence, the fermionic or bosonic nature of these particles and their representations under the gauge group turn out to be of prime importance. Different scenarios can be analysed, with or without the additional implementation of the finite temperature of the universe.

Publications :

Coudarchet T, Partouche H.
Quantum no-scale regimes and moduli dynamics.
Nuclear Physics B. 2018;933:134-84.
DOI: 10.1016/j.nuclphysb.2018.06.009.
 
Coudarchet T, Fleming C, Partouche H.
Quantum no-scale regimes in string theory.
Nuclear Physics B. 2018;930:235-54.
DOI: 10.1016/j.nuclphysb.2018.03.002.
 
 
Adresse CPHT, Ecole Polytechnique, 91128 Palaiseau cedex, France
Tél. 01 69 33 42 63
Fax 01 69 33 49 49
Contact prenom.nom@polytechnique.edu
Bureau Aile zéro, pièce 1028

 

Français