Majdouline BORJI

 

Doctorante 

Equipe de recherche : Physique mathématique

Thèse : "Renormalization of quantum field theories that break translation invariance."
Directeurs de thèse : Christoph Kopper

Thématiques de recherche : équations de flot, groupe de renormalisation, théories quantique des champs, espace semi-infini, réseau, géométrie film, effet Casimir

Résumé :

Les théories de champs sans invariance par translations apparaissent directement (et pas seulement par l’intermédiaire d’un schéma de régularisation) dans le contexte physique de certaines théories des champs. La perte de ces invariances se répercute sur la renormalisation de ces théories. De manière générale la renormalisation d’une théorie moins symétrique requiert plus de contre-termes. Le but de cette thèse est d'étudier dans un premier temps la renormalisation par les équations de flot de Polchinski de la théorie scalaire massive régularisée par un réseau et de prouver que les symétries euclidiennes sont restorées dans la limite du continu. Nous nous intéresserons également à la théorie scalaire massive sur des géométries euclidiennes qui brisent cette invariance, en particulier un espace semi-infini, une géométrie film et un espace défaut [1]. On souhaite calculer rigourousement les différents propagateurs liés à ces théories, prouver par les équations de flot leur renormalisabilité et comprendre comment celle-ci est influencée par les différents conditions aux bords qu'il est possible d'imposer type Dirichlet, Neumann et Robin.

Publication :

Borji M, Kopper C.
Perturbative renormalization of the lattice regularized phi 4 4 with flow equations.
Journal of Mathematical Physics. 2020;31(11):112304.
DOI: 10.1063/5.0024211.

 

Adresse CPHT, Ecole Polytechnique, 91128 Palaiseau cedex, France
Tél. 01 69 33 42 94
Contact prenom.nom@polytechnique.edu
Bureau Bâtiment 6, Piéce 1021

 

Français